LUNE SORCIERE

Entrez dans le Cercle de la » LUNE SORCIERE »

LA LUNE DIVINITE…………

Classé dans : MAGIE LUNAIRE — 7 octobre, 2008 @ 18:55

En raison de son cycle régénérateur, la Lune passait autrefois pour immortelle : c’était là, croyait-on, que les âmes s’envolaient après la mort. Elle pouvait apporter des pluies bénéfiques ou provoquer des tempêtes et gâcher les récoltes, aussi la jugeait-on imprévisible et potentiellement dangereuse. On attribuait aux déesses lunaires des pouvoirs à la fois destructeurs et créateurs. La divinité lunaire des Mayas était appelée Ixchel et était fort redoutée, car elle provoquait inondations et tempêtes. Sa jupe s’ornait d’ossements, et sa couronne était un serpent. Pourtant, elle protégeait les femmes au moment de l’accouchement.

 Dans la mythologie sumérienne, la principale divinité lunaire, Sin, était masculine. Associé à la Nouvelle Lune, Sin présidait à la fertilité de la terre, à la production alimentaire et à la protection du bétail. Le roi d’Ur, personnifiant le dieu Sin, et une prêtresse personnifiant la déesse reconstituèrent le mariage sacré entre les aspects masculins (lune croissante) et féminin (lune décroissante) du cycle lunaire. A travers cette cérémonie, ils célébraient la coopération des deux contraires.

Dans la mythologie des Indiens d’Amérique, l’araignée, qui a des liens universels avec la Lune, tissait la toile de la création, donnant naissance au monde matériel et perpétuant la vie. L’escargot, en raison de la trace humide qu’il laisse derrière lui et de son aptitude à apparaître et à disparaître, est également lié à cet astre. Les Amérindiens croyaient qu’il pouvait descendre aux Enfers et en revenir indemne. Le dieu lunaire des Mexicains, Tecciztecatl, était représenté sous la forme d’une coquille d’escargot.

 Les miroirs sont omniprésents dans le folklore lunaire en raison de leur pouvoir réfléchissant et interviennent depuis longtemps dans les pratiques divinatoires. En Grande-Bretagne, au XIXe siècle, les jeunes filles se servaient d’un miroir pendant la Pleine Lune pour découvrir qui elles épouseraient. Deux millénaires et demi plus tôt, la sage Thessalie avait enseigné à Pythagore la divination par le miroir.

 


LA LUNE   DIVINITE............ dans MAGIE LUNAIRE lune-25

Nous sommes toutess sous son influence.
Les cycles et les quartiers de la lune guident souterrainnement nos réactions et jouent parfois avec nos nerfs.
Alors la nuit nous qui ne cessons de nous poser des questions, regardons plutôt le ciel : la lune, pleine ou croissante connaît les réponses….

Le Soleil et la Lune, astres du jour et de la Nuit, ont des Symboles opposés et complémentaires.Reflet du Soleil, la Lune est privée de la lumière propre, ce qui lui confère passivité et réceptivité.
Elle est le yin, le Soleil est le Yang.

Elle est l’eau. Le soleil est le feu.

Elle est le froid, le Nord et l’hiver, opposés à la chaleur du soleil, au Sud et à l’été.

Liée aux eaux, à la mer, dont elle règle les marées, la lune représente aussi la femme, car elle est étroitement liée au cycle menstruel.
elle est à la fois la mer et la mère, principe d’eau essentiel et primordial, de matrice, de reproduction et de fécondité.

La lune traverse des phases différentes et change de forme. Elle est donc symbole de transformation et de croissance.
Elle est le temps qui passe, le temps qu’elle mesure par ses phases successives et régulières.
La lune est notre horloge primordiale.

Mais elle est auss le symbole de la mort et de la renaissance.
Pendant trois nuits, chaque mois lunaire, elle disparait…puis elle réapparaît et grandit en éclat.
La lune est aussi le passage de la vie à la mort et de la mort à la vie.
Elle est un avant goût de l’au-delà et de la réincarnation.

LES SYMBOLES DE LA LUNE EN ASTROLOGIE

Dans un thème astral, la lune représente la mère, la femme, l’enfant, l’inconscient, l’imagination, la poésie, le rêve et les humeurs (d’où l’adjectif  » lunatique » ) sur le plan social. son élément : l’eau. son signe : le Cancer sa couleur : le blanc son métal :l’argent
son jour : le lundi
son chiffre : le 2
son arcane des tarots : le 18
sa note musicale : le « ré »
ses minéraux :l’aigue-marine, l’opale, et la nacre
Ses végétaux : les plantes aquatiques.
Extrait de « L’Art de lire l’Avenir », Sally Morningstar

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

habenula |
clairette59 |
Simplement Aimer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | toutvabienmercilavie
| Time is Getting Slippery
| Spirit Vs Heart